L’espace bar-restauration du TTA ouvre maintenant les mercredis et vendredis, de 12h à 17h En savoir plus

VERTIKAL


Compagnie Käfig Mourad Merzouki


Jeudi 26 septembre, 20h

Vendredi 27 septembre, 20h

Samedi 28 septembre, 20h

Dimanche 29 septembre, 15h

Grande salle

Danse
Dès 7 ans

Durée : 1h

TARIF A

Réserver mon billet
© Karo Cottier

Le hip-hop en apesanteur

Après avoir inauguré le nouveau TTA la saison dernière avec quatre représentations complètes de Folia, Mourad Merzouki et la compagnie Käfig reviennent avec une nouvelle proposition, Vertikal. Créé en 2018 dans le cadre de la Biennale de la Danse de Lyon et joué plus de 140 fois depuis à travers le monde, ce spectacle défie les lois de la gravité. Les dix danseurs se retrouvent propulsés dans les airs, devenant tour à tour socle et porteur ou au contraire voltigeur, marionnette animée par le contrepoids de leurs partenaires au sol. Un spectacle qui bouscule autant les repères des danseurs que du public, sur une musique originale d’Armand Amar, fidèle compagnon artistique du chorégraphe.

Direction artistique et chorégraphie Mourad Merzouki | Création musicale Armand Amar | Mise à disposition d’un espace scénique aérien Fabrice Guillot / Cie Retouramont Assistante du chorégraphe Marjorie Hannoteaux | Lumières Yoann Tivoli, assisté de Nicolas Faucheux | Scénographie Benjamin Lebreton | Costumes Pascale Robin, assistée de Gwendoline Grandjean | Avec Francisca Alvarez, Rémi RMS Autechaud, Kader Belmoktar, Sabri Mucho Colin, Alba Faivre (ou Maud Payen), Nathalie Fauquette (ou Anaëlle Echalier), Pauline Journé, Maé Nayrolles, Teddy Verardo, Médésséganvi Swing Yetongnon

Production Centre Chorégraphique National de Créteil et du Val-de-Marne / Compagnie Käfig | Coproduction Biennale de la danse de Lyon 2018, Scène nationale du Sud-Aquitain, Maison des Arts de Créteil | Avec le soutien à la création de la Comédie de Valence, Centre dramatique national Drôme-Ardèche | Remerciements à Denis Welkenhuyzen, à l’origine de cette rencontre artistique

La presse en parle

Exigeante et implacable, la langue hip-hop déclinée ici par Merzouki explore toutes les possibilités offertes par le corps, autant de perspectives démultipliées par l’utilisation spectaculaire de la dimension verticale

La Croix

Vous aimerez aussi